American Gods : Analyse de l’épisode 2

dans Analyses par

Nous voila repartis pour le deuxième épisode de la saison 1 de American Gods. Et bien que le premier épisode n’augurait rien de bon, cet épisode 2 souffre encore de quelques carences et partis pris incompréhensibles mais également d’une dernière partie de l’épisode assez mémorable.

Pour cette analyse et pour les autres, je ne vais pas suivre l’épisode chronologiquement, au contraire je vais plutôt appuyer des passages qui méritent pour ma part de s’y attarder.

Retour dans le passé esclavagiste

La première scène est saisissante ! 1697, Nous nous retrouvons en mer dans un bateau rempli d’esclaves. On s’attarde tout de suite sur un personnage qui prie Anansi, un personnage de contes populaires africains, qui prend souvent l’araignée comme forme terrestre. Ce dieu symbolisant la sagesse, a été célébré comme incarnation de la résistance et de la survie dans les Caraïbes. Anansi, a permis au peuple africain déporté à l’autre bout du monde de créer un lien de continuité avec leur terre et leurs racines. Il est le garant de l’identité africaine et symbole de la survivance en captivité.

L’arrivée d’Anansi

L’homme prie donc Anansi de l’aider à se sortir de cette impasse meurtrière et survient soudainement, un homme habillé à la mode des années 20 ou 30 qui affirme qu’il a entendu sa supplique et se lance dans une diatribe contre les abus de l’homme blanc. Après s’être délivré de leurs chaines, les hommes mettent le feu au bateau, suivant les conseils d’Anansi.

L’arrivée d’Anansi (qui porte un autre nom, je vous laisse le soin de le découvrir) décline un personnage haut en couleur, très bon orateur qui se porte garant de la défense des hommes noirs, en incitant les esclaves à se rebeller au prix de leur vie. C’est avec un bateau en flamme (mais avec une araignée qui survit) que nous terminons la séquence. Il semble donc indiquer qu’Anansi est nourrit d’un sentiment de vengeance.

Odin, Le Christ et Shadow Moon

Scène suivante, nous retrouvons Shadow Moon dans le passage où les hommes du dieu de la technologie l’avaient pendu à un arbre. Ce passage est très intéressant car ce rappel n’est sans doute pas anodin.

La pendaison n’est pas sans rappeler la mythologie nordique et Odin (mais vous verrez que la religion chrétienne a de gros points communs). Odin donc, a été pendu 9 jours et 9 nuits à l’arbre Yggdrasil avec une lance plantée dans le corps. Et dans la religion chrétienne, nous retrouvons cette même histoire avec Jésus sur sa croix, blessé dans le flanc par la lance d’un soldat. Cette allégorie mythologique de la souffrance dans les croyances nordiques, a permis à Odin de connaitre le secret des runes.

Jésus quant à lui a été contraint par la force, mais la douleur infligée lui permettra de connaitre la résurrection. C’est donc avec la souffrance endurée que l’homme parvient à l’éveil et à la rédemption.

Le saviez-vous ? Odin est symbolisé dans le tarot de Marseille par le pendu, lame XXII.

L’histoire de la pendaison m’a mis la puce à l’oreille lorsque dans la scène d’après, nous retrouvons Shadow se faire recoudre le flanc à l’endroit où Jésus avait été transpercé. Il semblerait que Shadow doive subir des épreuves physiques et morales pour l’amener à une autre conception de sa vie. D’ailleurs, lorsque Shadow relate les faits à Odin, celui-ci semble à moitié surpris. Cependant, si Shadow s’en est sorti, c’est grâce à l’aide d’un personnage dont pour l’instant rien n’a encore été dévoilé (corrigez-moi si je me trompe).

Hélas des scènes de sexe vraiment malvenues…

Shadow prend une journée pour faire les cartons du déménagement de sa maison et tombe sur la boite des effets personnels de sa femme (qui je le rappelle est décédée alors qu’elle faisait une fellation à son meilleur ami). Dans cette boite, il trouve un téléphone et en naviguant dessus… Apparait un MMS avec l’image d’un pénis en érection à destination de sa femme ! Un vrai ! C’est juste ouf ! Mais il y a encore plus fort ! Shadow sans doute contrarié (tu m’étonnes…) voit l’image du sexe dressé de son ami dans un cadre photo ! Sans déconner ! Et là, j’ai envie de dire pourquoi ? Surtout que plus tard, nous verrons encore un homme en érection dans une apparition digne d’un film de propagande d’une secte new age ! (La femme de Shadow apparaitra dans ses rêves et sera à n’en point douter un personnage majeur de la série).

Cette vulgarité n’a vraiment pas lieu d’être car si l’on ne pousse pas l’analyse, c’est tout ce que l’on retiendra de cet épisode ! Avec également pour clôturer le sex time endiablé de cet opus, une scène assez longue où l’on voit (sous toutes les coutures) la déesse noire se nourrissant de ses victimes en les avalant par le vagin ! Et je peux vous dire qu’elle a l’air de s’éclater.

Violence avec du sang sponsorisé par Tesseire et images de sexe outrancières, on est d’accord, la série pousse les ingrédients de la réussite à leur paroxysme…

Un nouveau personnage qui déboite… Les têtes

Voyageur souhaite récupérer un (son?) marteau et c’est accompagné de Shadow qu’il rend visite à une famille slave dans leur appartement à Chicago. Cette famille est composée des 3 sœurs Zorya (dont une se repose et que l’on ne verra pas) et est également accompagnée d’un personnage très intéressant : Un sacrificateur travaillant dans les abattoirs du nom de Czernobog. Nous pouvons le voir à l’œuvre dans une scène où il abat une vache d’un coup de marteau (scène d’une violence extrême qui fera bondir de leur siège les défenseurs des animaux).

Nous sommes dans la provocation totale et cette démonstration de violence gratuite à l’écran ne fait qu’appuyer l’excès de surenchère facile dans la réalisation. Beaucoup d’images choquantes s’étalent de tout leur large dans cet épisode, fort heureusement la dernière scène digne d’un huit clos très réussi, permet de sauver la trame. Peter Stormare  interprétant Czernobog est époustouflant et donne une épaisseur incroyable à son personnage. Dans un long monologue, il donne toute la teneur de sa dangerosité. A la fin du repas, il invite Shadow à une partie de dames et une tension encore inconnue dans la série accompagnée d’une bande son remarquable, ne font qu’accentuer le face à face. L’enjeu est simple, si Shadow gagne, Czernobog les suit afin de mettre en place une coalition. Si il perd, Shadow devra mourir sous les coups de son marteau. Nous n’aurons pas besoin d’attendre le troisième épisode pour connaitre le dénouement : Shadow perd la partie. Se fera-t-il fracasser la tête par le Thor slave ?

Suite au prochain épisode.

Et vous, quel est votre avis sur cet épisode ?

Aperçu
American Gods : Analyse de l'épisode 2
Titre
American Gods : Analyse de l'épisode 2
Auteur
En relation:

Laisser un commentaire

Derniers articles de Analyses

Aller en haut